Au Concert

Les concerts un peu partout en Europe. De grands solistes et d’autres moins connus, des découvertes.

L'heure des opéras de Saint-Saëns a-t-elle sonné ?

par

Les Barbares à Saint-Etienne
Il n'y a rien de meilleur pour juger une partition d'opéra inconnue qu'une exécution en concert. Jamais distrait par la mise en scène, l'auditeur peut se concentrer sur la partie strictement musicale de l'oeuvre. C'est tout à l'honneur de l'Opéra-Théâtre de Saint-Etienne d'avoir ainsi présenté Le Mage de Massenet en 2012 et, cette année, ces Barbares de Saint-Saëns.

Du grand Beethoven par Leif Ove Andsnes

par

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Sonate pour piano n 11 en sib majeur op.22, Sonate pour piano n 28 en ré majeur op. 101, 6 variations über ein eigenes Thema op. 34, Sonate pour piano n 23 en fa mineur op 57, « Appassionata »

C'est une grande soirée consacrée à Beethoven que nous a offerte le pianiste norvégien Leif Ove Andsnes.

A Rochefort, un soir à l'opéra

par

Giovanni Gabrieli (1555-1612) Canzon XIV, Samuel Scheidt (1587 – 1654) Nun komm, der Heiden Heiland, Henry Purcell (1659 – 1695) Sound The Trumpet, Jean-Baptiste Lully (1632-1687) Marche pour la céérmonie turque, Georg Friederich Haendel (1685 – 1759) La giustizia ha gia sull'arco ; V'adoro, pupile, saette d'amore ; La réjouissance, Wolgang Amadeus Mozart (1756-1791) Apreti presto (Le nozze di Figaro), Gioacchino Rossini (1792-1868) Di tanti palpiti (Tancredi), Duetto buffo di due gatti, Gioacchino Rossini (1792-1868) Ouverture (Guillaume Tell), Giuseppe Verdi (1813-1901) Volta la terra ; saper vorreste (Un ballo in maschera) ; Stride la vampa (Il trovatore) ; Libiamo (La traviata), Georges Bizet (1838-1875) Prélude (Carmen) ; Séguedille (Carmen) ; Jacques Offenbach (1819-1880) Belle nuit (Les contes d'Hoffmann), Léonard Bernstein (1918 – 1990) Maria ; I feel pretty (West Side Story)
Julie Bailly (mezzo-soprano), Sophie Dury (Soprano), The South Belgian Brass

A Oviedo, les coupes budgétaires ne tarissent pas la créativité

par

L'Auditorium Prince Felipe à Oviedo (Espagne)

A l'occasion de l'assemblée générale du jury des International Classical Music Awards (ICMA) et à l'invitation de l'«Orquesta Sinfonica del Principado de Asturias», nous avons eu l'occasion d'écouter l'orchestre dans son «biotope», l'Auditorium Prince Felipe : des anciens thermes romains réorganisés en un auditorium de 1200 places, une salle de musique de chambre, une salle polyvalente et leurs infrastructures. Inauguré en 1999, l'endroit est étonnant, l'architecte ayant pris soin de garder le maximum de murs et de plafonds antiques tout en assurant une excellente acoustique du lieu.

Bryn Terfel époustouflant avec l’ONB !

par

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Ouverture (Don Giovanni, KV 527), Aria "Madamina! il catalogo è questo" (Don Giovanni, KV 527), Aria "Io ti lascio", KV 245 - Pyotr Tchaikovsky (1840-1893) : Polonaise (Evgeny Onegin) - Charles Gounod (1818-1893) : "Le veau d'or est toujours debout" (Faust), "Vous qui faites l'endormie" (Faust) - Giuseppe Verdi (1813-1901) : Ouverture (Nabucco), "Ehi Paggio ! l'onore ! Ladri !" (Falstaff) - Richard Wagner (1813-1883) : Prélude à l'Acte II (Lohengrin), "Was duftet doch der Flieder" (Die Meistersinger von Nürnberg), "O du, mein holder Abenstern" (Tannhäuser), La chevauchée des Walkyries (La Walkyrie, acte 3), Feuerzauber (Die Walküre), Wotans Abschied (Die Walküre)
Orchestre National de Belgique, Gareth Jones, direction - Bryn Terfel, baryton

Severin von Eckardstein et ses amis

par

Franziska Hölscher (violon), Nils Mönkemeyer (alto), Danjulo Ishizaka (violoncelle), Severin von Eckardstein (piano)
Wolfgang Amadeus Mozart : Quatuor avec piano KV 478 - Antonin Dvorak : Quatuor avec piano op. 87 - Johannes Brahms : Quatuor pour piano et cordes n° 3 op. 60

Quoi de mieux que de s'entourer d'amis pour faire de la musique de chambre ? Et quoi de mieux que quatre musiciens exceptionnels réunis autour de trois chefs-d'oeuvres ?

Menahem Pressler, bouleversant à Liège

par

Schubert : Sonate pour piano n° 18 en sol majeur D. 894
Kurtag : Impromptu all'ongherese
Schubert : Sonate pour piano n° 21 en si bémol majeur D. 960
C'est un voyage dans le temps que nous a offert Menahem Pressler durant plus d'une heure et demie dans cette belle salle du Philharmonique de Liège. Ceux qui y étaient se souviendront longtemps du moment musical qu'ils ont passé en compagnie du doyen des pianistes internationaux.

Gatto et Giordano, peu inspirés cette fois

par

© J.N. Doumont

giordanoWolfgang Amadeus Mozart : Sonate pour violon et piano, KV 379
Ludwig van Beethoven : Sonate pour violon et piano n° 9, op. 47, "Kreutzer"
Richard Strauss : Sonate pour violon et piano, op. 18

Les Sonates pour violon et piano de Mozart sont parmi les plus belles du répertoire. Et celle choisie pour ce concert est peut-être la plus belle de toutes.