Rencontres

Les rencontres, les interviews des acteurs de la vie musicale.

Le village gaulois !

par

Le Concours Reine Elisabeth a pris son envol à Flagey avant de rejoindre le Palais des Beaux-Arts pour la semaine des « Finales ».
Depuis le début de ce mois de mai, les mélomanes n’y échappent pas : s’ils ne sont pas dans la salle, les bonnes fées médiatiques leur servent les moments magiques sur un plateau qu’il faut bien reconnaître d’argent. Et on sait l’effervescence que suscitera, dans la nuit du 29, la proclamation des Lauréats.

Les pianos du Concours

par

Depuis le premier jour, il est là. Il n’a manqué aucun rendez-vous, accusé aucune faiblesse.
Sombre ou lumineux, puissant ou tendre, vif ou charnu, il répond aux sollicitations, s’adapte aux natures les plus diverses. Pour arriver sur les planches de Flagey puis de la salle Henry le Bœuf, la route du « piano du concours » confine au parcours du combattant. Pour nous expliquer son cheminement, nous avons rencontré Vincent Lignier au cœur de son domaine, dans le bel hôtel de maître qui s’est fait écrin et où sont sertis les instruments sélectionnés par les Pianos Maene. Imprégné de son métier, il ne faut guère le solliciter pour qu’il raconte.

Rencontre avec Paul Meyer et regard sur l’épreuve du concerto avec orchestre

par

A l’issue du dernier récital samedi soir, le Président du Concours Reine Elisabeth, Arie van Lysebeth a annoncé les noms des douze heureux élus qui participeront à la grande finale au Palais des Beaux-Arts avec l’Orchestre National de Belgique, sous la direction de Marin Alsop.
A cette occasion, replongeons-nous dans l’univers passionnant de la demi-finale et plus particulièrement l’épreuve avec orchestre où tous les candidats étaient invités à jouer un Concerto pour piano de Mozart.

Rencontre : Fabian Fiorini, compositeur de l'oeuvre imposée

par

Le concours entre cette semaine dans le vif du sujet avec les demi-finales. Les candidats joueront une œuvre imposée, écrite par le compositeur belge Fabian Fiorini. Nous l’avons rencontré dans une brasserie bruxelloise face à la gare du midi. Professeur de composition au Conservatoire Royal de Liège et pianiste de l'excellent Aka Moon, il est aussi un artiste engagé. Il se livre sur son art et sur le monde qui nous entoure. 

Rencontre : Catherine Miller

par

Le Concours est une vaste entreprise qui mobilise toute une équipe bien au-delà du traditionnel mois de mai. Pour que chacun puisse en prendre la mesure, nous publions chaque jour un compte-rendu, une interview,… qui éclaire ce travail de l’ombre.
Aujourd’hui, nous donnons la parole à Catherine Miller, archiviste... mais beaucoup plus encore

Rencontre : Patricia Breeus

par

Le Concours est une vaste entreprise qui mobilise toute une équipe bien au-delà du traditionnel mois de mai. Pour que chacun puisse en prendre la mesure, nous publions chaque jour un compte-rendu, une interview,… qui éclaire ce travail de l’ombre.
Aujourd’hui, nous donnons la parole à Patricia Breeus, Attachée à la direction.

Rencontre : Leonardo Garcia Alarcon, chercher d’une manière simple l’enfant qui est en moi, retrouver cette envie de vivre et cette lumière

par

Leonardo Garcia Alarcon est un chef d’orchestre que le public belge connaît bien pour sa quête de la beauté et de la justesse. Après « Mozart in love » en 2015, le jeune chef argentin dirigera les 2 et 3 mai prochain un nouveau concert entièrement dédié à Mozart. L’occasion pour l’artiste de retrouver le Millenium Orchestra (CAV&MA), qui jouera pour la première fois à BOZAR, en compagnie de Jodie Devos et Sébastien Winand. Entre un enregistrement et un avion, Crescendo a pu rencontrer cet artiste humble et charismatique.