La meilleure version DVD actuelle des Vêpres siciliennes en français

par

Giuseppe VERDI (1813-1901)
Les Vêpres siciliennes
L. Haroutounian (Hélène), B. Hymel (Henri), M. Volle (Guy de Montfort), E. Schrott (Jean Procida), solistes, Royal Opera Chorus, Orchestra of the Royal Opera House, Covent Garden, dir.: Antonio PAPPANO, mise en scène : Stefan HERHEIM
2015-2 DVD-182'-Textes de présentation en anglais, français et allemand-chanté en français-sous-titres en anglais, français, allemand, espagnol et italien-Opus Arte 0825646164349

La fraîcheur du jeu de Vilde Frang

par

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Concertos pour violon n° 1 K. 207 et n° 5 K.219, Symphonie concertante K. 364
Vilde Frang (violon), Maxim Rysanov (alto), Arcangelo, Jonathan Cohen (direction)
2015-77’24-DDD-Textes de présentation en français, anglais, allemand-Warner

L'héroïsme subversif du Cid

par

© Agathe Poupeney/Opéra National de Paris

L'héroïsme, le respect filial et la noblesse de cœur seraient-ils périmés ? Les renvoyer au rayon des vieilleries ou du pompiérisme, c'est bien peu écouter ce que dévoilent ce livret et cette musique changeante comme une eau troublée ! Le seigneur de la guerre, Rodrigo Diaz de Vivar célébré dès 1207 -« El Cantar de mio Cid » puis par Lope de Vega, Guillén de Castro -« Les enfances du Cid » (1618) et notre Pierre Corneille -« Le Cid » (1637), serait-il donc si subversif qu'il faille le dénigrer préventivement ?

Zehetmair, la révélation d’un chef

par

Les Solistes d’Hulencourt/Thomas Zehetmair/Nelson Goerner
Sans doute était-ce pour s’inscrire dans la liste des célébrations du centenaire de la Première guerre mondiale qu'observent cette saison tant d’organisations culturelles que le dernier concert des Solistes d’Hulencourt, donnée dans une salle du Conservatoire très bien remplie (et dont on attend la rénovation annoncée avec impatience) était placé sous le signe de « Musique face à la guerre ».

Piotr Anderszewski, Prince des pianistes

par

Rien que le programme exquis concocté par Piotr Anderszewski pour son récital à Flagey eût mérité que les amateurs de pianisme d’exception se pressent en masse pour assister au récital d’un maître dans les conditions acoustiques idéales du mythique Studio 4 de l’ancien vaisseau-amiral de la Radio.

L'Opéra Comique, trois cents ans de création

par

Né en 1715, le Théâtre de l'Opéra Comique célébrait son tricentenaire la semaine dernière par un colloque consacré aux innombrables créations qui ont émaillé son histoire. Il était organisé en collaboration avec le Palazzetto Bru Zane - Centre de musique romantique française, et en prélude à la reprise de l'opéra-comique célèbre de Louis-Ferdinand Herold, Le Pré aux clercs, oeuvre emblématique du répertoire de la salle Favart où il a été représenté plus de 1600 fois.

Le « Pré aux clercs », musique ravissante et mise en scène vieux jeu à l'Opéra Comique

par

Un siècle et demi après sa création, la musique de Ferdinand Hérold continue de charmer,  de surprendre et même de captiver. Que les contemporains n'aient pas tari de louanges et déploré la mort prématurée du musicien -dont le Zampa avait déjà été programmé il y a quelques années sur cette même scène de Favart, est une chose; que le spectateur du XXIe siècle soit  encore sensible à son pouvoir de séduction en est une autre.