L’indéniable réussite des ‘Troyens’ à la Scala de Milan

par https://adultdatingsiteslist.com/

Pour six représentations à guichet fermé, la scène milanaise reprend la production de David McVicar conçue pour le Royal Opera de Covent Garden en juin 2012 et dirigée déjà par Antonio Pappano. Que dire des décors d’Es Devlin et des costumes de Moritz Junge, sinon que, dans ‘La prise de Troie’, le gigantesque cylindre métallique laissant apparaître une monstrueuse tête de cheval est aussi impressionnant que les murailles à étages de Carthage et cette maquette de cité servant de plateforme à l’action de la seconde partie ?

Beethoven, piano et pianoforte

par

Ludwig von Beethoven (1770 – 1827)
Sonate op. 31 n°2 « Tempête » - Sonate op. 53 « Waldstein » - Sonate op. 57 « Appassionata »
Soo Park, pianoforte
DDA- 72'45 '' - Livret de présentation en français et en anglais – 2014 -Hérisson – LH10

Sonate op. 28 « Pastorale » - Sonate op. 31 n°1 - Sonate op. 53 « Waldstein »
Jonathan Biss , piano
DDA – 70'33''- livret de présentation en anglais, allemand, français – 2013 - ONYX 4115

Musiques des 20e et 21e siècles chez Universal

par

La musique contemporaine, mission de Universal Edition
Après le succès du premier concours en 2010, l'Université de Musique et des Arts de Vienne ajouta le concours Mauricio Kagel, en collaboration avec l'Institut Beethoven, à sa liste des concours officiels. La caractéristique de ce concours qui a eu lieu pour la deuxième fois en 2013, est de susciter la composition d'oeuvres pour piano utilisant le langage d'aujourd'hui tout en étant accessible aux enfants et aux jeunes, sans compromission artistique.

L'intégrale Chostakovitch par le Quatuor de Jérusalem

par

Une chose est sûre: on ne sort pas indemne d’une intégrale des quatuors de Chostakovitch. Les mélomanes à la mémoire longue se souviendront des remarquables exécution données, il y a plusieurs années déjà, par le Quatuor Borodine -dépositaire de la tradition musicale soviétique et ayant bénéficié des conseils du compositeur- et plus récemment (en 2006, déjà) par le Quatuor Danel qui offrait une approche plus occidentale et plus émotionnellement réservée de cette musique qu’il servait avec une remarquable cohérence. (Les mélomanes curieux pourront comparer utilement les enregistrements laissés par ces deux formations.)

Le talent remarquable de Benjamin Britten

par

Peter Grimes © Jean-Pierre Maurin

C’est devenu une habitude, l’Opéra de Lyon présente au printemps un festival qui propose trois opéras liés par une thématique commune ou dédiés à un compositeur. Cette année, Benjamin Britten -dont 2013 marquait le 100e anniversaire de la naissance (22 novembre)- était à l’honneur avec Peter Grimes, The Turn of the Screw et Curlew River.

Max Reger : une somme exceptionnelle au disque !

par

Max Reger (1873-1916) : Variations et Fugue sur un thème de Mozart op. 132 – Prologue symphonique à une tragédie op. 108 – Concerto pour piano en fa mineur op. 114 – Suite en style ancien op. 93 – Variations et Fugue sur un thème de Beethoven op. 86 – Eine Balettsuite op. 130 – Vier Tondichtungen nach Arnold Böcklin op.128
Norrköping Symphony Orchestra, Leif Segerstam, direction – Love Derwinger, piano
2013-DDD-3 cd (3h23m54s)-Texte de présentation en anglais, français, allemand - Bis 9047

Gidon Kremer, le fidèle ami

par

Mieczyslaw Weinberg (1919 - 1996)
Sonate n°3 op. 126 pour violon solo, Trio à cordes op. 48, Sonatine pour violon et piano op. 46, Concertino op. 42 pour violon et orchestre à cordes, Symphonie n°10 op. 98 pour orchestre à cordes
Gidon Kremer (violon), Daniil Grishin (alto), Giedré Dirvanauskaité (violoncelle), Daniil Trifonov (piano), Kremerata Baltica, Danielis Rubinas (contrebasse), dir.: Gidon Kremer
2014 - DDD - 83'17'' + 55'25'' - Textes de présentation en allemand et en anglais - ECM New Series 2368/69

Hindemith au sommet !

par

Paul Hindemith (1895-1963)
Sonate op.11 n°4 pour alto et piano – Sonate op.25 n°1 pour alto solo – Der Schwanendreher – Trauermusik
Antoine Tamestit, alto – Markus Hadulla, piano – Frankfurt Radio Symphony Orchestra, dir.: Paavo Jarvï
2013-DDD-Texte de présentation en français, anglais et allemand - Naïve V 5329

Spectacle enchanteur... pour adultes seulement ?

par

Xavier Rouillon est Azor

Zémire et Azor de Grétry
Avec Richard Cœur de Lion (1784) -que l'Opéra Royal de Wallonie ferait bien de remonter, Zémire et Azor, créé à Fontainebleau en 1771, est le titre le plus connu de Grétry. Certes, le Liégeois était déjà, entre autres, l'auteur connu du Huron et de Lucile, mais cette "comédie-ballet mêlée de chants et de danse" obtint un véritable triomphe qui le lança définitivement. A quoi tient ce succès ?