"Au Monde" de Philippe Boesmans, création mondiale

par

Charlotte Hellekant (La fille aînée), Werner van Mechelen (Le fils aîné) ,Patricia Petibon (La seconde fille), Frode Olsen (Le père), Stéphane Degout (Ori), © Bernd Uhlig

Une chose est sûre: en choisissant de collaborer avec le dramaturge Joël Pommerat pour son sixième opéra (le septième si l’on compte son orchestration du Couronnement de Poppée), Philippe Boesmans n’aura pas opté par la facilité. Le livret -adapté par l’auteur au départ de sa pièce de théâtre éponyme- décrit un oppressant huis clos familial mettant aux prises les membres d’une famille fortunée, dans un cadre où l’amour est affreusement absent et les rapports entre personnages semblent régis plus que tout par la force (dont celle de l’argent), le pouvoir, l’ambition, les haines rentrées et de lourds non-dits.

La Trahison d' Arthus

par

« Le Roi Arthus » d'Ernest Chausson à Strasbourg
Entre deux affrontements tragiques avec l'Allemagne -1870 et 1914-, Chausson travaille durement à l'écriture du livret et de la partition de son unique opéra, Le roi Arthus et cela, durant presque une décennie (1886-1895) ! Il est remarquable que la fascination des intellectuels français pour Wagner ait suscité une réaction émancipatrice si féconde chez les jeunes compositeurs.

Quatuors de la vie…

par

Bedrich Smetana (1824-1884) : Quatuor à cordes n°1 en mineur « De ma vie »
Leos Janacek (1854-1928) : Quatuor à cordes n°1 « Sonate à Kreutzer – Quatuor cordes n°2 « Lettres intimes »

Jerusalem Quartet
2014-DDD-71’14-Texte de présentation en français, anglais et allemand- Harmonia mundi-HMC 902178

Vox Luminis... 10 ans déjà !

par

Le mot de Jérôme Lejeune, directeur artistique de Ricercar
10 ans déjà… Mais un peu moins pour ce qui est de l’incroyable aventure qui s’est passée entre VOX LUMINIS et RICERCAR. Maintenant que le temps est passé, oserai-je raconter ce que la raison et la rigueur considéreraient presque comme une erreur professionnelle ?

Une mise en scène absconse pour ‘Luisa Miller’

par

Une gigantesque plaque de marbre, avec l’effigie en albâtre d’une Marie-Louise assise avec deux ou trois personnes de sa suite face à l’âtre d’une cheminée surmontée du buste de Giuseppe Verdi, pourrait figurer dans un cimetière monumental, tel qu’on le trouve à Milan. Durant l’ouverture, le dit cénotaphe est glissé par un treuil jusque dans les cintres et laisse apparaître, au sein d’une couronne de fleurs, le cadavre de Luisa que révèrent les choristes masculins en jaquette et haut de forme et leurs compagnes en tenues de deuil.

Trilogie Mendelssohn au KlaraFestival

par

Le premier concert de la trilogie Mendelssohn donnée par la Deutsche Kammerphilharmonie de Brême au Palais des Beaux-Arts (les deux suivants se donnaient à Anvers et à Bruges) bénéficia certainement de la visite du Barack Obama, venu prononcer son désormais célèbre discours de Bruxelles dans la grande salle Henry Le Boeuf l’après-midi même. Le temps que l’on remette en ordre la salle, cette belle soirée commença avec une heure de retard. Et alors que les spectateurs pénétraient dans la salle, l’orchestre en était encore à terminer sa répétition. Mais le disait si finement Greet Samyn, la charmante présentatrice de Klara montée sur scène pour présenter cette belle soirée retransmise en direct sur les ondes de la radio, ce n’est pas tous les jours qu’on a le privilège d’avoir le président des Etats-Unis assurer la première partie d’un concert.

Un siècle de musique russe en Belgique

par

Serge RACHMANINOV (1873-1943)
Sonate pour violoncelle et piano opus 19
Dmitry KABALEVSKY (1904-1987)
Sonate pour violoncelle et piano op. 71
Lera AUERBACH (née en 1973)
Préludes pour violoncelle et piano op. 47 (extraits)

Camille THOMAS (violoncelle), Béatrice BERRUT (piano)
2013-DDD-79'47-Textes de présentation en anglais et français-Fuga Libera FUG 712

De Rousseau à Berlioz

par

Comment la musique est devenue "romantique" par Emmanuel Reibel
Maître de conférences à Paris Ouest Nanterre, Emmanuel Reibel est l'auteur d'ouvrages remarquables sur Mozart, Verdi, Poulenc, et sur le mythe de Faust. Il s'attelle à présent au concept du romantisme musical. Ouvrage complet, fouillé, parfois pointu sans doute mais jamais ardu, publié avec le concours du Palazzetto Bru Zane -Centre de musique romantique française.

Une traînée dans la boue

par

Lady Macbeth du district de Mtsensk de Chostakovitch
Le public belge attendait avec impatience la nouvelle production de Calixto Bieito après sa sulfureuse Mahagonny de 2011, foisonnante d'invention, hystérique et provocante sans doute, mais toujours en situation.