Une reprise de Manon magnifiée par Annick Massis

par

de Bretigny et Manon (acte iii)

C'était en juin 2012. L'ORW terminait sa dernière saison sous le chapiteau du "Palais Opéra", le directeur, Stefano Mazzonis di Pralafera, avait choisi Manon, et mettait lui-même l’opéra de  Massenet en scène. Cette production, bien accueillie, contait "l'histoire de Manon Lescaut" au travers des pages d'un livre figurant à chaque acte ou à chaque tableau un décor différent.

read more

par https://power-manufacturer.com/

Early English Responses
"The Compendium Musicae" de René Descartes était l'un des textes les plus lus à propos des mathématiques de la musique dans la seconde moitié du XVIIe siècle, offrant un résumé succinct et lucide du sujet.

Deux autres versions du Deutsches Requiem

par

deutsches requiem SinopoliJohannes Brahms (1833-1897)
Ein deutsches
Requiem, op.45

- Prague Philharmonic Chorus, Lubomir Matle, chef de chœur – Czech Philharmonic Orchestra, Giuseppe Sinopoli, direction – Lucia Popp, soprano – Wowlfgang Brendel, baryton
2014-DDD-75’58-textes de présentation en anglais-Deutsche Grammophon 478 6970
- London Symphony Chorus, Simon Halsey, chef de chœur – London Symphony Orchestra, Valery Gergiev, direction – Sally Matthews, soprano – Christopher Maltman, baryton
2014-SACD-64’07-Textes de présentation en anglais, allemand et français-London Symphony Orchestra LSO0748

Quatuor Arsys, la passion du saxophone

par

Joseph Jongen (1873-1953) : Quatuor en forme rapsodique libre op.22, pour saxophones
Dimitri Chostakovitch (1906-1975) : Quatuor à cordes n°8 op.110 (transcription)
Thierry Escaich (1965) : Tango Virtuoso
György Ligeti (1923-2006) : 6 Bagatelles pour quintette à vents (transcription)
Michael Nyman (1944) : Songs for Tony (extrait)
Quatuor Arsys : Paul-Hugo Chartier, saxophone soprano ; Gema Fernandez Arévalo, saxophone alto ; Erik Demaseure, saxophone ténor ; Jérémie David, saxophone baryton

Méli-mélo mystico-religieux

par

PRAYER
Magdalena KOZENA, mezzo-soprano
Christian SCHMITT, orgue
Oeuvres de Bach, Purcell, Verdi, Wolf, Schubert, Dvorak, Bizet, Ravel, Duruflé
2014-74'54-Textes de présentation en anglais, français et allemand-Textes en anglais et chanté en latin, anglais, français, allemand, araméen-DG 479 2067

Impériale Uchida !

par

© Justin Pumfrey / Decca

Une longue carrière, menée avec une réelle humilité face à la musique, limitée à un nombre relativement restreint d'oeuvres puisées dans un répertoire très classique: voici sans doute la raison fondamentale de la familiarité évidente de Mitsuko Uchida avec les pages de Schubert et Beethoven qu'elle a abordées ce 12 octobre, un univers qu'elle côtoie quotidiennement depuis tant d'années.

Jensen à Lille

par

Maurice Ravel (1875-1937) : Alborada del gracioso – Concerto en sol majeur
Claude Debussy (1862-1918) : Prélude à l’après-midi d’un faune
Igor Stravinsky (1882-1971) Petrouchka (version 1911)
Orchestre National de Lille, Eivind Gullberg Jensen - Louis Lortie, piano
Eivind Gullberg Jensen revient à l’Orchestre National de Lille dans un programme coloré et audacieux. Historiquement pas si éloignées, les quatre œuvres se profilent dans des ambiances et des styles différents.

Voltaire et Rameau : une rencontre au sommet

par

Rameau et Voltaire. Temple de la gloire, caricature par Campion de Tersan, 1763.

Le Temple de la Gloire (Rameau)
Voltaire était-il musicien ? Déjà, en 1736, il faisait dire à son Mondain, qui exaltait le bonheur de vivre de l'époque :
" Il va siffler quelque opéra nouveau,
" Ou, malgré lui, court admirer Rameau".